search

Accueil > Dispositifs Sportifs > Actions > Lutter contre le harcèlement

Lutter contre le harcèlement

lundi 14 mai 2018, par Cédric Vernoud

Actes du séminaire académique « lutter contre le harcèlement concernant les élèves internes inscrits dans une section sportive scolaire de notre académie »

1. Introduction :

Dans le prolongement du séminaire académique du 08 mars 2018 ayant eu pour thématique «  la lutte contre le harcèlement concernant les élèves internes inscrits dans une section sportive scolaire de notre académie  », vous trouverez ci-dessous le bilan, un ensemble de ressources utilisées et produites durant cette journée de formation au CREPS de Dijon.

Ce temps de restitution finalise notre démarche dont le but est de sensibiliser tous les élèves à ce phénomène que nous ne pouvons cautionner et auquel il faut mettre un terme.

Il s’inscrit dans la logique nationale de lutte contre le harcèlement « si on n’en parle pas, ça ne s’arrêtera pas » et de la venue dans notre académie de madame Macron et de monsieur Blanquer ministre de l’éducation nationale.

Les modalités de cette diffusion sont à l’initiative des établissements aussi nous savons compter sur vous pour accompagner les « ambassadeurs élèves » et les personnels présents au séminaire pour que ce temps de sensibilisation à cette problématique soit le plus fructueux et porteur de changement pour les élèves des sections sportives mais aussi pour les autres.

Des correspondants académiques pourront vous accompagner dans cette démarche.
PDF - 20.2 ko Liste des correspondants_harcélement_Dijon

2. Eléments de contexte :

«  Le sport a des vertus mais des vertus qui s’enseignent » Georges Hébert 1875 – 1957 « le sport contre l’éducation physique 1925 », Maurice Baquet (1897 – 1965), précurseur de l’éducation physique et sportive à l’école s’inscrit dans la même ligne directrice

a. Il est clair que les Sections Sportives Scolaires représentent des leviers incontournables pour développer :

    • L’estime de soi,
    • Le bien être à l’école,
    • Un bon climat scolaire,
    • Un sentiment d’appartenance et bien évidemment
    • La pratique physique des élèves.

b. Néanmoins, madame la Rectrice a été alertée par le passé de certains comportements « déviants » qui se sont produits notamment dans le cadre des internats et qui concernaient plus particulièrement des élèves de SSS.

c. Madame la Rectrice a donc souhaité constituer un groupe de réflexion autour de la thématique de la lutte contre le bizutage et le harcèlement entre les élèves « sportifs ».
Ce comité de pilotage se veut inter-catégoriel et inter ministériel. Son objectif : développer un programme de lutte contre ce phénomène.

3. Les objectifs de ce séminaire :

  • Notre ambition : sensibiliser les collégiens et les lycéens à l’impact, les effets néfastes de ces pratiques sur la réussite scolaire et sportive des élèves.

Nous devons mettre un terme à de tels agissements trop souvent sous-estimés et passés sous silence. Il faut lever « l’omerta », mettre en lumière ce que représente ces pratiques, mieux les définir pour mieux les appréhender et les combattre. Le « vivre ensemble » doit être un « live motive » pour tous. Les SSS doivent rassembler plutôt que diviser.

  • Environ 550 élèves de notre académie correspondent au public ciblé, ce qui est loin d’être négligeable.
  • La réalité du phénomène dans notre académie : environ 300 cas de harcèlement sont identifiés chaque année en bourgogne en prenant en compte toutes les situations de harcèlement qui vont bien au-delà des SSS.

4. Un lieu symbolique :

Le CREPS de DIJON : haut lieu de la formation des sportifs de tous les niveaux. Il marque un territoire où nos deux ministères EN et DRJSCS se rencontrent pour des causes communes et notamment la réussite des élèves dans un tripe projet à la fois scolaire, sportif et citoyen.

5. Le format de cette journée :

  • Il ne nous est pas possible matériellement de déplacer tous les élèves des sections sportives aussi nous avons pris la décision de ne déplacer que certains d’entre vous : les « ambassadeurs » des établissements.
  • Nous avons souhaité cette journée comme un temps d’échanges et de partage interactifs alternant des grands témoignages d’experts, de sportifs de haut niveau, de victimes, et des travaux d’ateliers.
  • Nous attendons de vous des réactions aux témoignages, visionnages, des suggestions, des questions. Personne ne doit repartir avec des doutes sur ce qui peut être fait.

6. Le déroulé de la formation :

9h : Accueil des intervenants et des stagiaires

9h15 : Remerciements :
-* Directeur du CREPS pour son accueil

  • Madame la Rectrice et madame C. Vayrou (SGA)
  • Intervenants et « grands témoins ».
  • Elèves et accompagnateurs

9h30 : Ouverture de la formation par monsieur Fabrice BERTRAND, IA IPR EPS académie de Dijon
1. L’objet de ce regroupement académique, rappel de la thématique du séminaire
2. Pourquoi cette formation concernant plus particulièrement les élèves des sections sportives scolaires ?
3. Objectifs visés

  • a. Sensibilisation à la problématique du harcèlement et de la violence en milieu scolaire
  • b. Concilier le double projet (scolaire et sportif) avec le parcours citoyen s’adressant à tous les élèves du second degré.
  • c. Lien avec les axes du projet académique


9h45 : Intervention de monsieur André Canvel IG EPS, expert pour le dossier de la violence en milieu scolaire :
1. Ce que représente la violence et le harcèlement dans le milieu scolaire
2. Le poids de ces phénomènes sur la réussite sportive et scolaire des élèves.
3. Le rappel à la loi


10h30  : Définition du harcèlement par les élèves sous forme de « brain storming » et « post it » (intervenant Benoit Clair)

11h : La parole aux grands témoins :
1. Visionnage de vidéos pour ouvrir les échanges : (intervenant Raphael Meiss DRJSCS)
"JETUELLE"

"un clic dramatique"

2. D’autres vidéos pourront servir de point d’appui aux échanges : cf Christelle, Flo, Kevin, Louise.

Christelle Flo
Kévin Louise

3. Par ailleurs des livrets édités par le ministère de la jeunesse, des sports, et de la cohésion sociale sont disponibles comme ressources.

4. Les sujets d’interrogation :

    • Les formes d’intégration dans un groupe, ce qui n’est pas acceptable : quelles sont les limites à ne pas dépasser ?
    • Le harcèlement, le bizutage : jeu ou violence ?
    • La surenchère du bizutage : le passage « bizuté – bizuteur »
    • Les conséquences potentielles du bizutage et du harcèlement
    • La réalité dans les établissements scolaires de notre académie
    • Une pratique qui peut commencer en club et qui se poursuit dans les établissements scolaires.
      • 4,5 % des lycéens sont harcelés chaque année
      • 400 cas de harcèlements répertoriés chaque année dans notre académie
      • Le harcèlement, un phénomène que l’on retrouve partout
      • Les internats sportifs : des espaces « propices » au bizutage

12H30 : Photo du groupe d’élèves et intervenants

13h30 : Travail par ateliers
1. Les thématiques retenues :
a. Atelier 1  : je suis témoin de harcèlement ou de bizutage, que dois-je faire ? Vers qui me tourner si je suis victime ?
Animation : un élève du CAVL + un étudiant sciences po

b. Atelier 2 : Dans mon internat, ce qui peut être mis en place pour prévenir le bizutage – le harcèlement ? Que pouvons-nous faire ensemble ?
Animation : un élève du CAVL + un étudiant sciences po

c. Atelier 3 : Quelle définition donner au bizutage (quelles formes recouvre-t-il, où commence-t-il ?)
Animation : un élève du CAVL + un étudiant sciences po

2. Ce qui est attendu :
A l’issue des ateliers un document (triptyque) sera formalisé, resituant les différents axes de réflexion de la journée.

15h30 : Restitution en plénière
Les jeunes du CAVL font la restitution aux élèves accompagnés d’étudiants de sciences po Dijon. Ce temps de restitution débouchera sur une réflexion commune sur le comment restituer cette journée à mes camarades en établissement ?

Des référents académique et des correspondants départementaux auprès de la DSDEN pourront éventuellement vous aider pour concevoir ces temps de restitution - diffusion

16h30 : Clôture de la journée
Clôture du séminaire par madame la Rectrice

7. Conclusion

Ce séminaire ne marque pas la fin de notre action mais le début.

En effet vous avez été sollicités par vos chefs d’établissement comme « ambassadeur » pour cette thématique. Il s’agit pour vous de diffuser les conclusions de la journée auprès de vos camarades, mettre en évidence que le « bizutage » n’est pas un acte anodin. Les victimes peuvent en souffrir et les blessures engendrées sont difficiles à cicatrisées. Les agresseurs sous estiment la gravité de leurs actes. Les modalités vous appartiennent, il faudra vous rapprocher de votre chef d’établissement et de vos accompagnateurs pour organiser un mode de restitution.

L’objectif de cette réunion est de « Le harcèlement si on n’en parle pas, ça ne s’arrêtera pas » (slogan de la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire du 9 novembre dernier)

Ce temps d’échange et de partage participe pleinement à votre « parcours citoyen ». Il s’agit bien pour vous de mener de front trois projets liés entre eux, l’un ne pouvant se développer sans les autres « un projet sportif, scolaire et citoyen ».

A ce titre, un diplôme d’ambassadeur vous sera remis attestant de votre engagement au service de cette cause citoyenne.
PDF - 4 Mo Diplômes Participants
Cette journée s’inscrit pleinement dans les axes du prochain projet académique dont l’un d’entre eux vise le « bien-être » à l’école, préoccupation majeure pour les élèves et leurs familles.

Nous savons pouvoir compter sur vous pour alerter vos camarades
Une attestation de participation en tant « qu’ambassadeur » sur cette thématique sera remise aux élèves chargés d’un retour auprès de leurs camarades dans les établissements.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
Mots-clés : Articles position

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.